Deuil, séparation, Etapes de vie

La mort  tombe dans la vie comme une pierre dans un étang : d'abord, éclaboussures, affolements dans les buissons, battements d'ailes et fuite en tout sens.

Ensuite, grands cercles dans l'eau, de plus en plus larges.

Enfin le calme à nouveau, mais pas du tout le même silence qu'auparavant, un silence, comment dire : assourdissant.

Christian Bobin

Perdre quelqu'un que nous aimons est sans doute l'expérience la plus difficile que chacun d'entre nous ai à vivre. La douleur et le vide peuvent sembler insurmontables.

 

Dans le deuil il y a bien sûr le décès d'un être cher mais d'autres situations comme la rupture amoureuse, les changements de vie (professionnelle, personnelle, familiale) sont également des étapes qui peuvent générer de la tristesse, de la douleur, un mal être profond qui fait que souvent la personne reste comme bloquée dans le passé, incapable de vivre le présent et dans l'impossibilité de se projeter dans le futur.

 

 

Les 5 étapes du deuil et de la perte

 

Il existe de nombreuses définitions de ce que la douleur peut être. La douleur du deuil est probablement le temps nécessaire à notre cerveau pour finalement accepter que quelqu'un soit parti.

Il y a 5 étapes de deuils que nous allons généralement traverser :

 

Le déni : cette première phase se manifeste lorsque l'on apprend la perte ou la rupture. C'est une période plus ou moins intense où les émotions semblent absentes, la personne n'arrive pas a y croire, à intégrer cette réalité.

La colère : quand la personne prend conscience de la réalité des faits c'est souvent la première émotion qui se manifeste, il est encore impossible à ce stade d'accepter le deuil et la colère survient comme pour se battre, se défendre. Cette colère peut être tournée vers soi ou vers les autres.

La négociation : Etape faite de négociation, de chantage, la personne utilise tout ce qu'elle peut pour revenir à une situation "normale", reproches, remords, ressentiments, dégoût, séduction ou agression, cela peut être une période de grande confusion émotionnelle.

L'état dépressif : L'épuisement physique et émotionnel qui suit ces premières phases entraîne un grand sentiment de tristesse, voir même un état dépressif

L'acceptation : Dans cette étape la personne accepte la perte. En l'acceptant elle est capable de garder les bons moments mais aussi les moins bons, il y a comme un vrai discernement qui se retrouve. Une acceptation totale va mettre fin au processus de deuil, dans les autres cas le processus de deuil peut reprendre depuis le début.

 

Comment l'hypnose peut accompagner ?

 

Parfois nous avons l'impression d'avoir fait le deuil mais certaines émotions restent encore vives et présentes, signifiant que le travail n'est pas encore fait inconsciemment.

L'hypnose permet de travailler sur les émotions liées à la perte mais également sur certains symptômes qui ont pu apparaître durant les différentes phases de deuil : stress, anxiété, troubles du sommeil, comportements alimentaires.

 

L'état d'hypnose va permettre à cette partie inconsciente de retravailler sur l'intensité de l'émotion de manière à ce qu'elle devienne plus confortable. 

La personne sera capable de repenser à la perte d'un être cher ou d'une situation sans que cela engendre des émotions négatives ou douloureuses.

Cela permet souvent une remise en mouvement psychologique et physique, la personne se sent libérée des liens douloureux du passé, elle peut se resituer de manière plus agréable et confortable dans le présent lui permettant ainsi de se projeter dans l'avenir et de l'envisager de manière plus apaisée.